Operations Experience
dans le secteur santé et beauté

Dans cette étude, nous avons enquêté sur les pratiques post-achat des
50 plus grands e-commerçants santé et beauté du Royaume-Uni. Nous avons ainsi pu identifier leurs lacunes en matière d’Operation Experience et formuler des recommandations pour les acteurs du secteur.

Tout au long de cette étude, nous avons réalisé des comparaisons avec l’ensemble du retail en ligne. Les différences identifiées soulignent un écart significatif entre le secteur santé & beauté et ses pairs.

Couverture de l'étude sur la santé et la beauté au Royaume-Uni 2021

Sur les 50 marques que nous avons étudiées :

%

envoient un lien de suivi de livraison qui fonctionne immédiatement

%

demandent au client d’organiser les retours et d’en payer lui-même les frais

%

N’envoient aucune communication au client pendant la livraison

Inscrivez-vous et recevez l’étude gratuitement :

En validant ce formulaire, je confirme que j’accepte la collecte et le traitement de mes données personnelles par parcelLab tels que décrit dans la politique de confidentialité.

Cette étude combinant plus de 3 000 données ainsi que notre expertise nous a permis d’identifier les principaux leviers d’amélioration et ainsi d’offrir des conseils aux retailers du secteur pour proposer la meilleure Operation Experience possible.

Et pendant que vous y êtes …

Découvrez nos autres études

france consumer shoppig experience study

Etude : habitudes e-commerce et attentes des consommateurs français

E-commerce français Shipping Study 2020

E-commerce français Shipping Study 2020

parcellab post purchase customer experience logistics infographic 2019

Vente de fin d’année 2020: Rencontre avec le “nouveau consommateur”

france consumer shoppig experience study

Etude : habitudes e-commerce et attentes des consommateurs français

E-commerce français Shipping Study 2020

E-commerce français Shipping Study 2020

parcellab post purchase customer experience logistics infographic 2019

Vente de fin d’année 2020: Rencontre avec le “nouveau consommateur”